mardi 3 avril 2012

Mon Kiez #2

Continuons notre promenade au point 3 : nous voici devant les immeubles crées par Gropius.


Le panneau procède à une description et décrit ses lotissements comme très modernes pour l’époque. Moi, je les trouve un peu tristounets. Il est aussi expliqué qu’à l’intérieur se trouvent des appartements pouvant abriter 6 personnes – un couple avec 4 enfants -. Pour contourner le problème de luminosité Gropius avait prévu l’établissement de commerces au rez-de-chaussée et à l’angle mais ils ont été détruits à la seconde guerre mondiale. Ce système a été repris ensuite partout en Allemagne. En face, on peut voir la longue plainte de Bartning, il porte bien son nom, ce bâtiment que je trouve horrible. On se croirait presque dans un camp militaire…  


L’immeuble, un ensemble de 25 blocs, longe la ligne de S Bahn. Sur la plaque, on peut lire des détails sur les appartements. Ils ont une surface de 50 m2, la chambre et la salle à manger – salon sont situés coté sud, la cuisine, côté nord. La pancarte explique également que la partie est du bâtiment a été sévèrement endommagée pendant la guerre mais fut reconstruite en 50 par Scharoun, à l’identique. L’architecte, Otto Bartning, auteur de cette longue plainte, est surtout connu pour avoir construit des églises. Juste derrière le lange Jammer, se trouvait une laverie.
Aujourd'hui le bâtiment abrite l'administration de la "coopérative d'habitation"

On aperçoit au loin l'ancienne ligne de S-Bahn avec les bureaux de Siemens


Il s’agissait également d’une centrale qui alimentait les lotissements alentour en chauffage et en eau chaude, c’est pour cette raison qu'elle trouve sa place au milieu des habitations. Cette technique de chauffage urbain était résolument moderne dans la première moitié du 20è. Juste en face de la longue plainte, se dressent les bâtiments de Häring, il y en a environ une dizaine tous construits à l’identique.


Ces lotissements sont considérés comme les plus jolis du coin. C’est vrai que il ne sont pas mal réussis avec leurs briques et leurs petits balcons. Sur le panneau, une description des appartements : 58 m2 avec chambre et salle-de-bain sur l’est et salon- salle à manger et cuisine sur l’ouest. Les balcons ont cette forme pour éviter les zones d’ombre… Les dégradations dues à la guerre ont été corrigées dans les années 50.
En longeant la Heckerdamm depuis la Jungfernheideweg, on trouve encore des bâtiments aux architectes de renom. Ces lotissements sont le prolongement du quartier, ils ont été construits vers 1931.


Paul Rudolf Henning a fait construire un ensemble de 3 immeubles - 2 à 3 étages et un autre à 4 - situé juste en face du parc. Un saut de chat et c’est parti l’aventure dans les arbres et la plage en été. 6454 Les contraintes financières ont n’ont permis qu'un agencement classique des appartements. Les immeubles forment un ensemble harmonieux avec ceux de Gropius et ceux de Forbat que nous verrons un peu plus loin. (C’est ce qui est indiqués sur le panneau. Moi, je trouve qu’ils ont toujours un peu moins strict que les autres, si l’on omet Häring). Sur le panneau, il est aussi indiqué que les balcons sont semblables à des sculptures… (heu, c’est subjectif… Moi, je ne trouve pas… même si l’architecte a une formation de sculpteur. La seule jolie sculpture que je vois, ce sont les arbres qui cachent un peu les immeubles).
En tournant dans la Geißlerpfad, on peut regarder l’ensemble de Forbat.


Rassurez-vous, il y a tout de même des balcons côté jardin pour que les habitants puissent avoir une belle vue sur les arbres…


Ce point était très important pour l'architecte. Il a également pu prévoir plusieurs types d’agencement à l’intérieur, contrairement à Henning. Pourtant, ils ont tous les deux conçu les immeubles à la même période… Étrange…
Au point 9, vraiment tout proche de chez moi, il est expliqué l’histoire du kiez:


La propagande nazie avait refusé la construction des immeubles de la Siemensstadt et avait poussé leur architecte Gropius et Forbat à émigrer. Certains projets de construction ont ainsi été stoppés. Les nazis ont planté des grands peupliers pour cacher ces bâtiments. Speer avait élaboré les plans de grands bureaux puis les nazis avaient projeté de construire d’énormes immeubles pour cacher les lotissements et que Germania, la capitale du monde, soit à leur image, imposante (les gros mégalos...). Un seul fut construit : maintenant c’est une maison de retraite..
A mon avis, les balcons ont été rajouté par la suite
Même après guerre, l’architecture moderne n’était pas du tout appréciée et des anciens employés de Speer y faisaient obstacle. C’est ainsi que Scharoun, un architecte habitant le quartier, put certes participer aux travaux de reconstruction mais sans laisser pleinement libre court à son imagination. Il fallait négocier avec les différents sponsors et administrations ce qui n’était pas toujours évidents (budgets, tractations certains responsables de voirie étant d’anciens employés de Speer…)
To be continued!

6 commentaires:

Erika a dit…

Coucou ! Un petit tour chez toi, un petit tour chez moi... On joue ? http://nectardepeche.blogspot.fr/2012/04/petits-semis-de-polysemie.html

marielle a dit…

Des balcons, un peu de verdure et c'est tout de suite plus agréable... En France, depuis 20 ans, on assiste à un retour d'immeubles sur 3, 4 étages maxi avec des espaces communs et des jardins. Les gens peuvent plus facilement communiquer mais au bout de quelques années, on assiste toujours à des dégradations sauf lorsqu'il y a des gardiens. Ils sont d'ailleurs en train de revaloriser leur rôle qui avait tendance à disparaitre pour faire des économies...

Miss Zen a dit…

C'est sympa cette façon de porter un autre regard sur son quartier, sur ce que l'on voit tous les jours et avoir un oeil neuf

Little Cat a dit…

@Erika - sympa ton jeu me reste plus qu'à mettre mes résultats.
@Marielle - ah oui c'est sympa ce genre d'idée! Esperons que la présence des gardiens soit dissuasive pour les dégradations - to be continued
@Miss Zen - Ah oui j'adore ce genre de choses. On veut toujours voyager loin mais il faut aussi connaître ce qu'il y a autour de soi :-D

Le Chroniqueur Berliniquais a dit…

Bon, ton Kiez ressemble à un quartier résidentiel ouest-berlinois comme tant d'autres...

Effectivement ce n'est pas ce qu'on fait de plus funky, comme ça au premier coup d'oeil, mais au moins il y a des panneaux qui expliquent l'histoire des immeubles.

Y'a pas foule dans les rues, par chez vous, en plus !!

Little Cat a dit…

@le Chroniqueur: Ben oui j'imagine... Comme Reinickendorf par exemple ou Tegel, ça doit ressembler un peu à ça. Ben y a pas foule chez moi parce qu'il n'y a pas les magasins de fringues funky de Mitte ou Savignyplatz, ou de cinoche... y a pas grand chose de culturel non plus mais bon c'est plutôt calme et y a le métroooooo :-D

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...