jeudi 19 janvier 2012

Des mots, une histoire #4

Les mots récoltés pour l’édition 52 du jeu Des mots, une histoire de chez Olivia sont: carnavalrustiquemaîtresseavantpyramidepléiadenostalgiedromadairepintadetisanefestoyercaravanevirusstatuementeurdésertpropolispinsrallyeoasisfelouqueministremoucharabiehdivinitédécouverte

Charlotte n'en revenait pas que le l'auteur qu'elle considérait presque comme une divinité s'était assis à côté d'elle et, qui plus est, en deuxième classe... Cela semblait peu probable, un écrivain célèbre en deuxième classe! Il fallait qu'elle l'aborde, un bonjour ne suffisait pas pour l'identifier. Peut-être était-il son sosie... Elle le regarda du coin de l'oeil, il fit de même. Il lui ressemblait tellement. Cette rencontre n'était-elle pas qu'une oasis dans le désert qu'elle traversait actuellement? Pourtant cette peau mate, ces cheveux noirs... Etait-ce une illusion? Un peu étourdie par ses pensées, Charlotte sortit la bouteille termos de son sac, et, en se versant une tasse, renversa de la tisane sur le carnet dans lequel son voisin était entrain d'écrire. Elle se confondit en excuses, sortit un mouchoir pour aider le jeune homme à essuyer et lu deux des mots encore lisibles: moucharabieh et pyramide. Le jeune homme lui dit: "Je vous ai vu pleurer tout à l'heure près de la rue Racine? C'était bien vous?" Charlotte, décontenancée ne put prononcer que ces mots: "pardon? Ah mais non, j'avais juste attrappé un virus et...", "Ah bon" répondit-il d'un oeil sceptique. Elle eut soudain envie de l'envoyer paître avec les dromadaires du Sahara et lui demanda un peu brusquement: "Et vous? Seriez-vous un menteur si vous me disiez que vous êtes Laurent Gounelle, mon auteur préféré? Et pourquoi voyagez-vous en 2ème classe?". L'homme lui répondit "Je suis bien Laurent Gounelle et je voyage en deuxième classe parce que j'aime son côté un peu... rustique." "Ah bon?" lança Charlotte à son tour un peu sceptique. Après une pause, elle lança "vous étiez en train de travailler à votre prochain ouvrage? Oh j'espère que vous allez vous y retrouver, la moitié des mots se sont effacés avec la tisane! Je suis vraiment désolée!"
-Ne vous en faites pas, dit Laurent avec un large sourire.
-De quoi va parler votre nouveau livre?
-Alors, ça c'est un secret!
-Je vais guêter sa sortie, alors, j'ai très hâte! Et, vous vous arrêtez où?"
-"À Dunkerque"
-"Ah! Vous allez donc faire un tour au carnaval, alors? C'est ce week-end!"
-"peut-être, on verra bien. Et vous? Vous descendez aussi à Dunkerque?
-"non, moi je m'arrête à Arras."
Charlotte avait envie de lui poser davantage de questions, mais elle était arrivée à destination et il était temps de descendre. Et le jeune homme de lui dire "À bientôt" d'un air presque complice... Qu'est ce que cela pouvait bien signifier? Etait-il entrain de lui faire une blague? Etait-il vraiment écrivain ou un blagueur qui s'est bien moqué d'elle, comme ses petits camarades, avant, à l'école?
Une fois rentrée chez elle, dans son studio dans le centre d'Arras, elle ne pris pas le temps de ranger ses affaires et s'écroula épuisée sur son lit. Les larmes ne tardèrent pas à couler de nouveau. "Deux fois bernée, se dit-elle, une fois par ce ... de Cédric Raimon et une deuxième fois par l'homme du train... Quelle quiche je fais!" Enfin Morphée conduisit son esprit à bord de sa felouque pour l'emporter au pays des rêves...

Deux ans plus tard, un beau jour de printemps, Charlotte se rendit chez ses parents, sa mère avait préparé une pintade et elle allait se régaler, elle sentit enfin son coeur festoyer à nouveau tout en ressentant la nostalgie de son enfance: la cuisine pleines d'odeurs délicieuses, celle des pins dans le jardin, les gouttes de propolis dans la tisane lorsqu'elle était malade. Finalement rien n'avait changé, lorsqu'elle arriva. Cela sentait toujours aussi bon, les pins étaient toujours dans le jardin et il y avait toujours autant de livres. Sur le bureau de son père: la Pleiade, Caravanes de Philippe Frey, Le ministre de Bruno Le Maire, les deux maîtresses d'Alfred de Musset, un livre sur les rallyes, un peu intrus dans cette ensemble de livres, et enfin, le tout dernier opus de Gounelle: Les statues d'Egypte. En ouvrant le roman, elle fit une découverte incroyable: au milieu de la deuxième page, il était écrit cette dédicace: "à Charlotte, la fille du train..."

15 commentaires:

marlaguette a dit…

Mais que peuvent donc paître des dromadaires en plein sahara ?
Marlaguette

Little Cat a dit…

Vas savoir ;-)

wens. a dit…

Pauvre Charlotte...elle a raté sa vocation de muse

Little Cat a dit…

ahahah!

Océane a dit…

Et bien, avec ses petits malheurs, cette Charlotte m'est très sympathique !

David a dit…

Wouhou ! Charlotte Rules !
Je me doutais bien que c'était le Gounelle ! Je ne saurais dire pourquoi, mais je me sens tres proche du personnage que tu as imaginée !

ceriat a dit…

Finalement, c'était bien lui. ;-) A quand la prochaine rencontre ? ;-) C'est vivant et bien rendu. :D

Erika a dit…

On dirait que Laurent Gounelle a sorti un livre en 2011, mais je ne le vois qu'en espagnol sur le net, et le titre signifie - si mes 6 mois de cours d'espagnol ne m'abusent : " Je ne partirai pas sans te dire où je vais". Inédit ou traduction d'un livre déjà paru ? Mystère...

Little Cat a dit…

@Océane: après les malheurs de Sophie, les malheurs de Charlotte
@David: cela ne m'étonne pas
@Cériat: Merci!!
@Erika: le titre du livre de GOunelle a été inventé de toute pièces ;-))

Erika a dit…

Oui merci j'avais bien compris. Je parle d'un autre livre. :-)

La plume et la page a dit…

Dédier un livre à quelqu'un que l'on rencontre dans le train, moi je dis "chapeau"!
(Est-ce qu'elle va essayer de le retrouver pour en savoir plus sur cette dédicace?)

Pierrot Bâton a dit…

N' a pas mauvais goût cette petite Charlotte! L' est assez mignon le Gounelle ...

Little Cat a dit…

@Erika :-)
@la plume et la page - effectivement peut etre y aura-t-il une suite... un jour et ce n'est pas sûr
@Pierrot Baton: n'est-il pas :-)

Valentyne a dit…

Je n ai rien lu de ce Laurent Gounelle mais ton texte donne envie :-)

Little Cat a dit…

Merci Valentyne :-) j'ai juste lu l'homme qui voulait être heureux ça m'a donné envie de lire Dieu voyage toujours inconito mais bon... apres avoir fini mal PAL :-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...