vendredi 6 février 2009

Une histoire de tailleur

Vous vous souvenez de Hans Müller Schlösser et de l'histoire du Killepitsch? Figurez-vous que ce monsieur a écrit une pièce de théâtre nommée Schneider Wibbel. Dans la pièce, ce personnage a insulté Napoléon et on le condamne à mort. Wibbel s'est enfuit et revient en prétendant être son frère jumeau... Cette pièce de théâtre a été inspirée par un évènement que conta Heinrich Heine dans son ouvrage Buches Le Grand: Sous l'occupation Napoléonienne, un tout jeune tailleur (Schneider) fut accusé d'avoir insulté l'empereur et condamné à mort. Ce fait marqua profondément le poète düsseldorfois.
L'histoire du Schneider Wibbel est tellement connue et appréciée ici à Düsseldorf, qu'une ruelle porte le nom du personnage éponyme.

Toucher cette statue est censée porter bonheur. Mais Schneider Wibbel apparaît également sur les piliers de la Sparkasse à l'angle de la ruelle et de la Bolkerstrasse.

Un chat l'accompagne (va savoir pourquoi un chat...) Cet animal, apparaît d'ailleurs sur le mur de la maison du Schneider Wibbel.

Il y a même une horloge qui s'anime de temps en temps mais je n'y suis jamais au bon moment...
Sources: ici
Mais il n'y pas que l'histoire du jeune tailleur dans cette ruelle. Des statues rigolottes sont aussi présentes comme celle-ci par exemple:

L'abeille représente l'amour du travail bien fait.

Ce conte ne se réalisera jamais, la vie te dit: sois malin et économise...
(les rimes sont de nouveau perdues... sorry)
-----------------------------------------------------------------
Bande son: The sisters of mercy-Floodland
-----------------------------------------------------------------

5 commentaires:

Gingko a dit…

Merci pour cette jolie balade intéressante! ;)

Aratta a dit…

Oh c'est super mignon! Toutes ces photos me donnent envie de parcourir l'allemagne, en m'arrêtant bien sûr à Düsseldorf ;)

David a dit…

Très interessant en effet.
Dis, par simple curiosité, c'est la meme expression en Allemand pour dire que les sous on les obtient pas comme ça ?

JvH a dit…

Sympa tout ça! J'aime beaucoup la dernière photo et son texte!

Little Cat a dit…

*Ginko* Mais avec plaisir;-)
*Aratta* Biensûr si tu viens à Düsseldorf tu seras pas deçue!!
*David* on peut dire "Ohne Fleis kein Preis" (sans effort pas de prix, mot à mot) on n'a rien sans rien...
*JvH* Merci!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...